Pourquoi la France doit-elle investir dans les énergies renouvelables?

La prospérité économique d’un pays se trouverait dans sa transition énergétique

L’Energy Transitions Commission (ETC) ou Commission des Transitions énergétiques (ETC) a rendu public un nouveau rapport intitulé « Better Energy, Greater Prosperity » , littéralement « Meilleure Energie, Meilleure Prospérité », qui donne un aperçu de la transition énergétique mondiale en cours.

Le rapport de l’ETC, disponible ici, met en évidente quatre stratégies utilisables a l’échelle d’un pays, et offrant des opportunités de croissance économiques et commerciales tout en proposant un accès à l’énergie pour tous. Ce rapport souligne que ces solutions sont possibles tout en respectant les objectifs de l’Accord de Paris visant à limiter le réchauffement climatique à un niveau inférieur à 2°C. Ces stratégies traitent principalement des opportunités dans des thèmes tels que la décarbonisation de la production d’énergie, le déploiement de l’électrification, la productivité énergétique et l’optimisation des combustibles fossiles. Ce document illustre les évolutions a apporter a travers des scénarios réalistes d’exemple dans lesquels les émissions de carbone sont réduites de moitié d’ici 2040, tout en préconisant aux décideurs d’agir immédiatement.

Ce rapport affirme que « La transition vers des systèmes d’énergie à faible teneur en carbone offrirait des avantages sociaux importants – avec, par exemple, une amélioration spectaculaire de la qualité de l’air entraînant des vies vécues de façon plus longue et plus saine ». Il confirme ainsi que des opportunités économiques liées au développement de technologies et modèles commerciaux innovants sont possibles tout en respectant l’environnement. La réduction des émissions de carbone de 36 Gt aujourd’hui à 20 Gt par an d’ici 2040 est donc techniquement et économiquement réalisable.

Plusieurs conclusions et pistes d’améliorations majeures sont avancées. On prendra notamment en compte toutes les remarques qui concernent la chute des coûts dans la production d’énergie renouvelable grace aux économies de série: Les développements verts ne sont plus seulement une niche mais deviennent de plus en plus courants. Le rapport souligne aussi la recherche et l’amélioration des systèmes de stockage par batterie qui sont en cours dans le secteur privé (tesla, nio). Ces deux problématiques bloquent les développements des énergies vertes aujourd’hui, mais si les tendances se poursuivent, l’arrivée d’un système énergétique à la fois vert, efficace et rentable est plus que probable dans un avenir proche.

Il existe encore un potentiel totalement dans l’amélioration de la production énergétique afin de pouvoir palier a la demande mondiale toujours grandissante en électricité. Mais réussir à déverrouiller ce potentiel nécessite l’accélération des progrès dans certaines autres technologies-clés. Pour ce faire, les investissements doivent être intensifiés et les pays doivent mettre en place des politiques nationales cohérentes et prévisibles pour mener à bien les transitions énergétiques requises. Seule une politique cohérente et intelligente permettra de trouver le point ou l’écologie deviendra rentable et ou les investissements écologiques se feront d’eux mêmes grâce a leur rendement.

Enfin, le rapport suggère également que les pays, en particulier les États-Unis ou la Chine, doivent faire de la transition vers des systèmes de production d’énergie à faible valeur carbone un pilier de leur croissance économique, notamment afin de développer un avantage compétitif par rapport aux pays qui resterons a la traine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.